La course à pied Les blogs courseapied.net : Lucho

Le blog de Lucho

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-05-28 11:48:39 : Marathon de Luxembourg

Bonjour à tous,

merci aux milliers de spectateurs chaleureux d'hier soir. C'était formidable.
Nous sommes partis à 4, et nous sommes arrivés à 4, sans bobo, sans trop de fatigue, sauf pour ma pomme, vendredi étant mon dernier jour au boulot, les collègues m'avaient organisé une petite fête qui s'est terminée nous dirons tôt le matin...
Parcours magnifique, assez casse-pattes, les 4 derniers km vraiment démoralisant quand ça va plus trop bien.
Chriggel termine super bien, elle voulait terminer en bonne condition pour avoir un bon souvenir de son premier marathon. Je l'ai bien épaulée jusqu'au km 38 en l'abritant du vent, en lui faisant se ravitailler régulièrement, ensuite je l'ai regardée partir et je termine à mon rythme, les jambes bien dures. Elle termine en 4h30 et quelques secondes avec Laurent, moi je finis une trentaine de secondes derrières en compagnie de Simone, heureuse elle aussi de terminer son premier marathon.
Le rendez-vous sous le chapiteau à 17h avec les quelque uns du forum a pour moi complètement râté. Tant pis.
Parcours très agréable, météo idéale pour courir, organisation à améliorer (panneaux indicateurs à mettre en évidence par exemple, transports en communs à renforcer). Les ravitaillements étaient très bien fournis, chaque 2.5km.
Lucho.

Les réactions

Par parisi, le 2006-05-28 12:07:04
Bravo Lucho !!!
Un marathon fini est un marathon réussi !!
Et en 4h31 , c'est plus que bien !!!

Sympa d'avoir mis les photos avant de partir !!

Bonne journée

parisi

Par Marc, le 2006-05-28 12:40:13
Bravo Lucho et Bravo Christiane....
Dommage pour le RV : j'étais tout seul. Pas grave, ce sera pour une autre fois.
Ciao
Marc.

Par Lucho, le 2006-05-28 12:57:37
Désolé Marc,

nous sommes arrivés en retard à la Coque. Bonne course à Bruxelles, c'est aussi une superbe course. Un super souvenir de l'an dernier.
A un de ces jours, Lucho.

Par mielou, le 2006-05-28 16:16:00
c'est bien de voir d'autres marathons
vous avez choisi un pas très facile...
ce n'est que mieux pour la suite

Par MariedeLyon, le 2006-05-28 17:29:41
Bravo les " Lucho" et merci pour le compte- rendu , on s 'inquiètait, quoi ...
Savourez encore ces moments et reposez- vous bien maintenant.
Marie

Par Pierrot_75, le 2006-05-28 21:31:43
Bravo à tous deux et comme le dit Marie, Savourez !!!

Pierrot

Par ƒred, le 2006-05-28 21:40:23
Salut Lucho,
Je n'ai pas répondu à ton SMS je crois, excuse moi. Un marathon quasi à l'improviste c'est bien.
Je te souhaite la meilleure réussite possible pour ton nouveau projet professionnel, je pense que je pourrai venir apprécier ça fin juillet, après mes 100 km.
ƒred

Par JONK, le 2006-05-29 11:28:09
Bravo à vous deux !
Désolé pour le RV raté : moi aussi je n'ai vu personne. J'ai du t'encourager quand je suis redescendu à pied de la Coque au "pont rouge" mais j'avais oublié les n° de dossard des forumers à mon hôtel !

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Avant le départ


La joie du matin


Les 5 billets précédents

2006-05-22 10:07:43 : Dernière semaine avant le marathon - 1 photo - 4 réactions

Après notre dernière grosse sortie de 34 km le week-end dernier, nous avons couru 2 fois cette semaine, jeudi 2x3km bonne allure puis hier dimanche 14km tranquillement.
Cette semaine sera axée sur la récup. Mercredi, une petite sortie de 35-40 minutes en endurance, puis vendredi soir 20-25 minutes tout doucement, histoire de bouger les jambes et d'évacuer le stress de Chriggel.
Début du régime sucres lents : jeudi. J'espère que Chriggel pourra dormir un peu plus longtemps que d'habitude samedi matin. Ensuite, matinée normale, puis dernier repas vers 13h (un peu de potage de légumes, puis pâtes complètes, sauce tomate légère, escalope de dinde, tarte rhubarbe).
Petite sieste (non, pas crapûleuse) jusque 15h. Ensuite, petite douche, on prend le bus à 16h et on sera au Kirchberg vers 17h, 1 heure avant le départ.
L'ambition de ma femme étant de finir ce marathon dans de bonnes conditions, nous allons démarrer vraiment tranquillement, 6'10/6'15 le km. Ensuite on verra...
Pour moi, il s'agira de mon dernier marathon avant longtemps, l'ouverture de notre restaurant étant le 1er juillet. Je ferai mon 100 bornes dans 15 ans...

Un peu de pub :

http://www.andermillen.lu

contact@andermillen.lu

2006-05-08 13:07:12 : marathon de Luxembourg - 2 photos - 10 réactions

Vu le foncier que j'ai acqui en participant à la préparation du 100km de Bienne de mes 2 copains Caude et Patrick, j'ai fini par m'inscrire au 1er marathon de Luxembourg le 27 mai. J'accompagnerai ma femme pour son 1er marathon. Elle devrait pouvoir le boucler en 4h30.
Lucho.

http://www.ing-europe-marathon.lu/fileadmin/ingupload/Endg_ltiger_Streckenplan_050506.pdf

2006-03-24 21:03:24 : 14 km pour le fun - 0 photo - 5 réactions

Ce soir, c'est pas moi qui court mais Céline ma fille de 14 ans (bientôt). Elle n'est pas trop, voire même pas du tout sportive. Mais elle va en juin en vacances avec le lycée en Autriche, où il est prévu une marche par jour en montagne. Du coup, elle se bouge un peu et est allée hier soir courir avec une amie. Je leur ai bien recommandé de ne courir que quelques km sans forcer, en marchant de temps à autre. mais bon, elle est revenue toute fière, même pas fatiguée qu'elle m'a dit...
Elle tient ça de sa mère, je pense...
Ce soir ce sera torsades complètes au quinoa avec un sauté de tofu mariné au gingembre, asperges vertes et piment doux.

La recette est simple : couper le tofu en petites lamelles et le mariner avec un peu d'huile l'olive, d'huile de sésame, un trait de vinaigre basalmique, du piment rouge doux débarassé des graines et coupé aussi en lanières. Râper un peu de gingembre frais et l'ajouter au tofu. Mélanger, couvrir et mettre 1 heure au frigo.
Cuire les asperges vertes à l'eau salée, égoutter et rafraîchir.
Cuire les pâtes al dente, égoutter et rafraîchir.
Pour terminer le plat, sauter le tofu mariné dans une poêle, ajouter un peu de sauce soja douce, mettre les pâtes et les asperges. Laisser réchauffer le tout en remuant délicatement .Saler à la fleur de sel et servir.

2005-12-12 19:45:54 : Reprise en douceur - 0 photo - 4 réactions

Après 3 semaines d'inactivité en course à pied, j'ai remis le pied à l'étrier ce soir. En douceur, une quarantaine de minutes avec Chriggel qui a aussi repris en même temps que moi, mais elle, elle sort d'une entorse.
Au programme cette semaine : 3 sorties en endurance entre 40 et 50 mn.
J'ai super bien récupéré de mes 2 gros objectifs de l'année, mon premier marathon en août à Bruxelles, puis le trail du parc de la haute-Sûre (48.2km) en novembre.
N'ayant pas fait un temps cette saison sur semi, j'ai comme premier objectif sérieux pour 2006 le semi-marathon de Diekirch le 19 mars.
Ensuite, on verra selon le planning professionnel. Quelques Allures Libres de Gaume sûrement.
J'ai reçu une invitation pour la Translorraine, un ultra-marathon/trail de 4 jours, 140km, du 6 au 9 avril dans le sud de la Belgique. Ca me tente bien...

2005-11-20 19:49:18 : CR Trail Uewersaeuer 20.11.‏2005‏‏ - 4 photos - 9 réactions

Réveil à 6h ce dimanche matin pour ma dernière cartouche de la saison, le trail du Parc de la Haute-Sûre, 48.2km, 1300m de dénivelé. Je prends un bon bol de flocons d’avoine au miel, c’est ce qui me réussi le mieux avant un long effort. Mon sac est (je crois) prêt, direction Heiderscheid à 8h. Il fait froid, -4/-5 mais le temps est sec et peu couvert.
Je retrouve Claude, Patrick et Maria qui vont faire le trail par équipe, chacun 16km. On se verra dans quelques heures. Je récupère mon dossard, mon cadeau, un joli sac à dos avec un peignoir de bain, ça change du tshirt.
Il est déjà 9h, le départ est donné. Je démarre vraiment tranquillement, les coureurs individuels ne se sont pas échauffés, on a le temps de voir venir.
Ca débute par une belle descente de ±2km qui nous met dans le bain Je suis à l’arrière du peloton, j’ai prévu les premiers km en 7-7’30. Bien entendu, ça remonte et c’est en marchant que je fais la première côte du parcours, 1 bon km. En haut du chemin, je rejoins 3 gars juste devant moi et nous faisons ensemble un bon bout de chemin. Il y a 1 Luxembourgeois (moi), 1 Allemand, 1 Belge Vincent et un Polonais Alex : vive l’Europe. Nous avons le même rythme et ensemble nous parcourons les 20 premiers km du parcours. Nous marchons à un bon train dans les forts pourcentages et nous gérons sur les rares moments de plat. Les descentes sont raides, mais comme le terrain est sec et un peu gelé, ça passe bien.
Après le second ravi, sans hausser le rythme, je prends quelques mètres d’avance, je les attends mais j’ai l’impression de piétiner. Je leur dis alors que je vais continuer à mon rythme, j’espère faire 5h30 car il y a un pari en jeu entre Carine une copine du boulot et moi : elle me paye le resto si je fais moins de 5h30, sinon c’est pour ma pomme.
Je les devance donc au fur et à mesure, mais avec toujours en tête que la course est longue et difficile. En un mot, je veux m’économiser jusqu’au km 35. Je profite du super temps, il fait toujours froid et cela nous permet de voir le très joli paysage des ardennes.
Du km 30 au km 35, je fais pratiquement le parcours sans apercevoir personne, ça m’a filé un petit coup de blues, mais en même temps, j’ai commencé à apprécier ma performance : cette fois-ci, mon genou a oublié de me faire des soucis. Je suis arrivé à l’avant dernier ravi au km 35 en tout juste 4h. Jamais couru aussi longtemps, mais les jambes sont toujours bonnes et le moral est super. Je me repose quand même 4-5mn, boit 2 gobelets de potage et avale 2 barres de figues et une demi-banane. Je repars gonflé à bloc, … pour 5-6mn, et surgit un joli poing de côté, certainement par mon ravi trop important. Le sang ne sait plus où il doit aller, dans les jambes ou dans l’estomac. Je baisse automatiquement un peu l’allure pendant un bon km et le mal disparaît.
J’arrive au km 40 en 4h30, j’ai, malgré le poing de côté, conservé un très bon rythme, le parcours étant à cet endroit relativement peu bosselé. Je calcule vite fait, 8km en 1h, c’est jouable, mais la dernière partie du trail est vraiment ardue. Je continue quand même à un bon rythme sur les parties plates, mais dans les côtes, les cuisses commencent à brûler. J’arrive au pied de la dernière côte, il reste 4 km à faire. Cette montée n’est pas très longue, ±300m, mais elle est très PENTUE et empierrée, même en marchant elle fait mal. C’est dur, mais le moral tient le coup, j’ai doublé pas mal de monde sur les 10 derniers km. Je finis avec de bonnes jambes. Je finis de me hisser là-haut, encore un faux-plat, puis le panneau des 2 derniers km, j’ai 16mn pour les faire. Un jeu d’enfant il me semble. Malgré l’euphorie qui me gagne, ces 2 derniers km sont difficiles, les cuisses font mal, le chemin est mauvais, la gadoue est partout.
Enfin, on débouche sur la route qui mène à l’arrivée. Personne devant, rien derrière. Je finis en roue libre.
5 :26 :07.

Je m’assied par terre et je savoure. Même pas mal !!! Je me sens très bien, je finis en bon état comparé au marathon de Bruxelles. Je file à la douche, m’étire sous le jet d’eau brûlant. Presque une jouissance.
Je veux m’habiller et c’est là que je réalise que j’ai oublié mon linge propre. Ah, la cata. Les mecs dans le vestiaire rigolent, se foutent de moi. Il y en a un qui me connaît et qui me refile un survêtement sec. Ca le fera.

Je rejoins mes amis Claude, Patrick, Maria, Fern et Danielle. Ils ont réalisés un super parcours : les 3 premiers cités finissent premiers en relais mixte, Fern termine 10ème du trail individuel et sa femme Danielle 4ème femme individuelle. Des pointures pour mon niveau. Mais quel plaisir de m’entraîner avec eux, ils ne sont jamais avares de conseils.

On boit quelques bières, on avale un assiette de pâtes, c’est la remise des prix.

Je suis super content de ma journée, j’avais peur que mon genou fasse des siennes. Expérience concluante, l’ambiance vraiment très conviviale entre les traileurs, les quelques spectateurs sur le parcours avaient toujours une parole gentille. Maintenant, repos, repos et encore repos pendant au moins 3 semaines. On verra ensuite.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net